Publication d'ouvrages et de périodiques

NominalisationS-etudes-linguistiques-et-didactiques_couverture

NominalisationS : études linguistiques et didactiques

J. Goes, C. Lachet et A. Masset-Martin (éd.)

© Artois Presses Université 2014

ISBN : 978-2-84832-192-9

Depuis la Grammaire de Port-Royal, la question des relations qui unissent les verbes et les adjectifs aux noms qui en sont dérivés se trouve au centre des débats de la communauté linguistique. Au cours des dernières décennies, l’attention portée aux nominalisations s’est encore accrue avec l’étude systématique de la notion de structure argumentale et de la question de l’héritage aspectuel. Fidèle à sa tradition, le huitième colloque de linguistique franco-roumaine a permis de jeter un regard nouveau sur cette problématique en l’abordant non seulement du point de vue linguistique, mais aussi du point de vue de la didactique du français, langue maternelle et langue étrangère, sans oublier la perspective de l’analyse contrastive du français et du roumain.

 

Le-verbe-perspectives-linguistiques-et-didactiques_couverture

 

C. Avezard-Roger et B. Lavieu-Gwozdz (éds)

© Artois Presses Université 2013

ISBN : 978-2-84832-173-8

Les contributions proposées dans ce volume, par leur diversité, apportent un nouvel éclairage sur des questions centrales relatives à l’enseignement / apprentissage du verbe. Elles permettent de mettre en évidence le lien étroit entre recherche linguistique et application didactique dans ce domaine et de réfléchir sur les conditions d’une transposition didactique, en vérifiant la pertinence des propositions faites dans le cadre d’expérimentations menées en classe. En proposant une réflexion sur les critères identificatoires de cette unité ou sur l’organisation du système verbal, en portant une attention particulière sur les manuels scolaires ou encore sur les constructions syntaxiques dépendant du verbe, les études proposées ici ébauchent aussi des pistes qui pourraient être envisagées utilement dans le cadre de la formation des enseignants.

 

Maurice-Careme-Comme-une-boule-de-cristal-.-Entre-poesie-savante-et-chanson-populaire.-Textes-et-contextes_couverture

 

M. Carême, B. Buffard-Moret et J. Cléder (éd.)

© Artois Presses Université 2012

ISBN : 978-2-84832-163-9

« Je voudrais que ma poésie soit comme une boule de cristal dont on ne verrait plus que la clarté. J’écris pour que même la plus humble des servantes me comprenne » : c’est le souhait que fait Maurice Carême dans une lettre écrite à Jeannine Burny, la femme qui fut le grand amour de sa vie, qui l’a inspiré, a collaboré avec lui et veille sur son œuvre depuis sa disparition.

Une boule de cristal est un objet qui paraît d’une limpidité toute simple. Mais que de travail pour parvenir à ce résultat… Pour qualifier la poésie de Maurice Carême, on a souvent employé les termes de simplicité, de naïveté. Mais simplicité n’est pas simplisme et, à travers cette étude et les entretiens avec Jeannine Burny, on découvrira que Maurice Carême a su puiser à la fois à la source de la chanson populaire et à celle de la poésie savante.

Un grand choix de poèmes, dont une section de 32 inédits, ponctue cette analyse de l’œuvre, et des photographies de la « Maison blanche » de Maurice Carême permettront de comprendre combien l’art du poète était indissociable de son art de vivre.

 

langages_188

 

D. Stosic & B. Fagard (éds)

© Armand Colin 2012

EAN 13 : 9782200927776

Ce numéro fait converger dans une entreprise commune les recherches théoriques et empiriques sur la polysémie, sur la diversité et l’évolution des langues et sur l’acquisition du langage qui, tout compte fait, sont confrontées au même problème : comment percer le mystère du jeu complexe et incessant entre forme et sens ? Les études réunies, toutes consacrées à l’expression linguistique de l’espace et/ou du temps, font ressortir un riche éventail de faits abordés autour d’un thème commun : difficulté de faire correspondre formes et sens, ou comment derrière une forme se déploie une variété de valeurs et comment un signifié ou une valeur sémantique se désagrègent en une multiplicité de sens sous l’influence de différents facteurs (cognitifs, linguistiques, pragmatiques, géographiques, etc.). Toutes visent à comprendre et à expliquer pourquoi, dans la langue, la prétendue uni(ci)té conduit si souvent à une variabilité « observable ». La richesse de ce volume réside également dans le nombre de langues étudiées et dans la diversité des approches et cadres théoriques adoptés, chacun(e) mettant en lumière, sous un angle original, un aspect particulier des faits analysés.

Table des matières

 

corela

 

D. Stosic & B. Fagard (éds)
Revue en ligne:  http://corela.edel.univ-poitiers.fr/

Ce numéro thématique de Corela est dédié à l’expression de l’espace en français, et vise plus largement la question du rapport entre langage et cognition. Cette problématique est abordée à travers une série d’études sur des marques linguistiques dont certaines sont considérées comme ‘typiquement’ spatiales (prépositions simples et complexes, adverbes et adverbiaux) et d’autres comme n’étant pas particulièrement liées à l’expression de l’espace (par exemple les noms d’événements). En adoptant une perspective résolument unilingue, les travaux réunis ici suggèrent d’une part qu’il n’y a pas de marqueurs ‘purement spatiaux’, d’autre part que certaines expressions réputées ‘non spatiales’ ne sont pas aussi détachées de l’espace que la tradition le prétend.

Table des matières / articles

 

Ars Grammatica

Ars Grammatica

 

D. Amiot, W. De Mulder, E. Moline & D. Stosic (éds)

© Peter Lang 2011

ISBN 978-3-0343-0691-1 br.

Ce recueil, en hommage à Nelly Flaux, comprend vingt-quatre articles, rédigés par des chercheurs ou des enseignants-chercheurs qui tous ont croisé son chemin, parce qu'ils ont travaillé sur les mêmes objets, mais aussi parce qu'ils ont, outre ces cheminements scientifiques communs ou parallèles, noué des liens plus étroits d'amitié avec elle.

Trois grands axes thématiques, qui correspondent aux intérêts scientifiques de Nelly Flaux, se dégagent du volume : le nom et le groupe nominal ; la syntaxe et la pragmatique ; le temps, l'aspect et la manière. Apparaît aussi en filigrane un volet comparatif qui témoigne des liens de coopération scientifique qu'elle a pu établir avec de nombreux collègues de l'étranger. La diversité thématique de ce recueil reflète la richesse de la production scientifique de Nelly Flaux mais aussi sa grande capacité à rassembler autour d'elle des chercheurs d'horizons thématiques, théoriques et géographiques différents. Au-delà de cette diversité, cependant, l'ensemble des contributions de ce recueil se caractérise par la grande attention portée au fait linguistique et par la prise en compte, dans les analyses, du jeu subtil entre la forme et le sens. L'unité du volume provient également de l'amitié sincère que les auteurs souhaitent témoigner à celle qui, par la finesse et la rigueur de ses analyses et de ses enseignements, a admirablement su perpétuer la noblesse de l'Ars Grammatica.

Table des matières

 

PUG_Couverture_Fran_ais_sur_objectif_universitaire_medium

Le français sur objectif universitaire

J.-M. Mangiante et C. Parpette

© Presses Universitaires de Grenoble 2011

 

Cet ouvrage multimédia se situe au croisement de l’analyse de discours, de la méthodologie et de l’enseignement.
Le livre étudie les aspects institutionnels et pédagogiques de cette intégration et, après l’examen d’un corpus disciplinaire très varié, analyse les principales tâches universitaires à réaliser par les étudiants.
Le DVD-Rom propose une quarantaine de séquences pédagogiques traitant la compréhension des cours magistraux et la rédaction des sujets d’examens. Chaque séquence est constituée d’un extrait vidéo de cours magistral, d’une interview d’enseignant, ou de documents écrits, accompagnés d’une fiche pédagogique.
En complément, le lecteur pourra trouver sur le site internet des PUG les fiches pédagogiques enseignants et les corrigés ; sont également présentes de nouvelles séquences et des grilles-guides d’élaboration d’activités.
À travers ces nombreuses illustrations, cet ensemble offre aux enseignants un outil de formation au français sur objectif universitaire que chacun pourra adapter à son propre contexte.

 

temps verbaux stosic flaux vet

 

N. Flaux, D. Stosic & C. Vet (éds)

© Peter Lang 2010

ISBN 978-3-0343-0423-8

N'arrose pas ton jardin. Dans une heure, il a plu. Cet énoncé, à la fois naturel et paradoxal, montre bien à quel point la description des temps verbaux relève souvent de la gageure: au linguiste, ici, d'expliquer ce qui permet d'utiliser le passé composé pour exprimer un fait du futur. Au linguiste aussi de démêler l'inextricable, chaque forme verbale étant prise dans un réseau de contraintes temporelles, aspectuelles et contextuelles ; d'expliquer les différences entre les systèmes des temps verbaux d'une langue à l'autre ou d'une même langue au cours de son évolution. Cette complexité empirique a forcément des conséquences sur les choix méthodologiques et théoriques à effectuer. Plus un fait de langue est riche et complexe, plus la nécessité de proposer et d'opposer les approches différentes s'impose. Un des objectifs de ce volume est précisément de permettre la confrontation de plusieurs cadres théoriques et de fournir l'occasion d'évaluer leur caractère opératoire sur un certain nombre de données particulièrement récalcitrantes. Quelques-uns des plus grands spécialistes de la sémantique de la temporalité relèvent, dans ce recueil, certains des défis lancés par la description des temps verbaux de plusieurs langues européennes.

Table des matières

 

L'adjectif hors de sa catégorie

J. Goes & E. Moline (éds)

©  Artois Presses Université 2010

ISBN 978-2-84832-107-3

Longtemps intégré à la catégorie du nom avec le substantif, l’adjectif a acquis un statut de partie du discours indépendante au dix-huitième siècle. Depuis lors, les études sur l’adjectif ont permis d’en opérer non seulement une sous-catégorisation de plus en plus précise mais aussi de relever les nombreux points de contact entre cette classe de mots et les autres : substantifs, verbes, participes, adverbes, déterminants et connecteurs discursifs. Loin d’en déduire que l’adjectif n’aurait pas d’existence indépendante, les auteurs de ce volume analysent ces passages d’entités réputées « adjectives » vers une autre partie du discours, dressant ainsi le portrait d’une classe de mots à l’identité bien définie mais qui montre une souplesse extraordinaire.

 

"De la manière". Langages, n° 175.

E. Moline & N. Flaux (éds)

© Armand Colin 2009

EAN 13 : 9782200925673

 

"Approches récentes de la préposition". Langages, n° 173.

W. De Mulder & D. Stosic (éds)

© Armand Colin 2009

EAN 13 : 9782200925659

 

La composition dans une perspective typologique

D. Amiot (éd.)

©  Artois Presses Université 2008

ISBN 978-2-84832-076-2

Cet ouvrage fait suite à une journée d’étude qui s’est tenue à Arras en mars 2006 et qui était organisée par le centre de recherche Grammatica. Il se veut le premier jalon d’une série d’études sur la composition dans de nombreuses langues et contient des contributions portant sur l’anglais, le français, le grec, l’italien, le mandika et le néerlandais ; la plupart ont été effectuées dans une perspective « monolingue », mais quelques-unes proposent une perspective comparative. Les auteurs des articles qui sont présentés ici sont reconnus pour être des spécialistes du domaine ; nous les citerons par ordre alphabétique : J.-P. Arnaud, L. Bauer, G. Booij, D. Creissels, G. Dal & D. Amiot, J. Goes, K. van Goethem, F. Montermini, A. Ralli et F. Villoing.

 

L'accueil des étudiants étrangers dans les universités francophones : sélection, formation et évaluation

J. Goes, J-M. Mangiante, G. Maratier-Declety, M. Demeuse (éds)
©  Artois Presses Université 2007

ISBN 2-84832-066-4

Le développement considérable de la mobilité étudiante ces dernières années oblige à s'interroger sur les conditions de réussite et de suivi des étudiants étrangers. Ces derniers, de plus en plus nombreux dans les établissements d'enseignement supérieur francophones, sont souvent mal préparés à la vie universitaire française, aux modalités particulières des activités d'enseignement ainsi qu'aux spécificités langagières des discours disciplinaires ou didactiques auxquels ils seront confrontés. Cet ouvrage rassemble les débats et les communications des intervenants à la journée d'études organisée sur cette question, à Arras, conjointement par l'Université d'Artois et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris. Les différentes interventions permettent de cerner les conditions d'une intégration efficace de ces étudiants dans l'enseignement supérieur. Sur le plan institutionnel, le nouveau dispositif de promotion des établissements, d'information et d'inscription des étudiants, mis en place par les autorités, constitue une avancée mais soulève diverses questions sur les modalités de sélection. Sur le plan pédagogique, il convient aussi de s'interroger sur les contenus des programmes de formation linguistique, assurée avant leur arrivée et durant leur séjour, ainsi que sur les modalités d'accompagnement que les établissements ont pu mettre en place. Une mise en cohérence des procédures officielles et des dispositifs locaux s'avère nécessaire et passe par une analyse des besoins des étudiants, à la fois linguistiques, sociaux et culturels, pour faciliter leur réussite universitaire et encourager ainsi des cursus partagés et plurilingues.

Table des matières

 

Les constructions détachées: entre langue et discours

N. Flaux et D. Stosic (éds)

©  Artois Presses Université 2007

ISBN 2-84832-055-9

Les études réunies dans cet ouvrage se rapportent toutes aux constructions détachées ; celles-ci sont envisagées sous des angles très divers et dans des domaines variés. Certains auteurs s’attachent à décrire les conditions d’emploi d’unités lexicales jusqu’à présent peu étudiées, ou de constructions syntaxiques particulières ; d’autres se situent dans une perspective constrastive (français et roumain) ; d’autres encore s’engagent dans une démarche résolument diachronique ou métalinguistique.
Plusieurs perspectives se découvrent à la lecture de cet ouvrage. Sur le plan empirique, s’agissant du détachement lui-même, apparaît clairement la nécessité de déconnecter les phénomènes prosodiques des marques caractéristiques de l’écrit d’une part (ponctuation) et des propriétés distributionnelles de l’autre (place). Du point de vue méthodologique et théorique, la réconciliation semble prometteuse entre l’approche synchronique et l’approche diachronique sous l’égide des nouvelles théories de la grammaticalisation, et fécond le rôle de la comparaison des langues, notamment à propos de la question de la polysémie.

Table des matières

 

Les connecteurs temporels du français

E. Moline, D. Stosic et C. Vetters (éds)

© Rodopi 2006

ISBN 90-420-1889-5

Ce volume réunit six études sur les connecteurs temporels du français, qui ont été présentées lors de la journée d'études Grammatica organisée à l'Université d'Artois le 25 mai 2005 par Estelle Moline et Dejan Stosic.
Il commence par une étude diachronique de Bernard Combettes, qui aborde le problème de l'alternance que / ce que dans la constitution des locutions conjonctives temporelles en ancien français, en analysant en détail le cas de dès (ce) que. Ensuite, Walter De Mulder étudie l'adverbe maintenant à la fois dans ses emplois temporels et non temporels et se propose de montrer que cet élément peut être considéré comme une expression token-reflexive. Anne Le Draoulec s'intéresse au glissement de la subordination temporelle à la connexion temporelle. Dans son article, elle étudie les cas du "quand inverse" et deux autres subordonnants, jusqu'à ce que et avant que. Estelle Moline s'interroge sur la question de savoir s'il est ou non pertinent de distinguer en français deux morphèmes homophones comme, l'un temporel, l'autre causal, ou si au contraire il s'agit d'un seul et même élément. Dans leur contribution, Corinne Rossari et Violaine Paillard s'intéressent à l'expression après tout en le décrivant comme étant un connecteur effectuant une opération de révision, et en précisent les modalités selon lesquelles cette procédure de révision s'établit. Le volume se termine sur un article de Patrick Caudal et Carl Vetters qui essaient de montrer que les temps verbaux jouent un rôle analogue à celui des connecteurs temporels dans la structuration du discours.

Table des matières

 

L'adverbe : un pervers polymorphe

J. Goes (éd.)

©  Artois Presses Université 2005

ISBN 2-84832-031-1

Le thème retenu pour le quatrième colloque de linguistique franco-roumaine correspond à un des secteurs problématiques de la syntaxe et de la sémantique. La classe de l'adverbe est en effet réputée "intraitable" vu la diversité de ses membres, d'où le titre un peu provocateur de "pervers polymorphe". Les communications relèvent de la linguistique française, de la linguistique roumaine et de la linguistique contrastive, à quoi s'ajoute une étude sur les adverbes en anglais. Toutes se concentrent sur les modes de fonctionnement de l'adverbe en relation avec son sémantisme, explorant ainsi des domaines relativement peu traités de la syntaxe, de l'analyse discursive et de la pragmatique.

Table des matières

 

Prépositions et conjonctions de subordination: syntaxe et sémantique

M. Tenchea et A. Tihu (éds)

© Editura Excelsior Art 2005

ISBN 973-592-127-8

Ce volume réunit les textes des communications présentées lors du 3e Colloque franco-roumain de linguistique, co-organisé par l'Université de l'Ouest de Timisoara et par l'Université d'Artois (Timisoara, 29-31 mai 2001), sur le thème Prépositions et conjonctions de subordination. Syntaxe et sémantique.
Ce qui définit ce recueil d'articles, c'est l'unité dans la diversité.
L'unité est assurée ici par le thème du colloque: les prépositions et les conjonctions de subordination, éléments de relation qui ne cessent de susciter l'intérêt des chercheurs et d'offrir matière à réflexion.
La diversité réside dans le choix des sujets ainsi que dans les options méthodologiques (relevant de modèles linguistiques variés) et les perspectives adoptées (syntaxe, sémantique, pragmatique, analyse du discours). S'y ajoute la perspective contrastive, qui s'avère toujours d'une grande richesse, permettant d'éclairer les faits sous des angles nouveaux.
Les contributions ici réunies proposent, de façon explicite ou implicite, à travers l'analyse des faits, de nouvelles réflexions sur la notion de subordination en général, ainsi que sur le statut des subordonnants, prépositions et conjonctions.

Table des matières

 

La métaphore: regards croisés

D. Amiot (éd.)

©  Artois Presses Université 2004

ISBN 2-84832-017-6

Ce recueil présente la particularité de réunir autour d'un même thème - la métaphore - des articles de chercheurs appartenant à des disciplines différentes, jugées même parfois opposées, la littérature et la linguistique. Pourtant les angles d'approches, bien que particuliers à chaque discipline, apparaissent complémentaires à la lecture. Chez les uns, le texte et son auteur priment, (articles consacrés à la métaphore dans le Nouveau Testament, chez Baudelaire ou chez Hugo), chez les autres la priorité est accordée à la langue et aux structures qui engendrent des interprétations métaphoriques.

Table des matières

 

"Au coeur de la langue: la métaphore".Verbum, tome XXIV, n° 3

N. Flaux (éd.)

2002

ISSN 0182-5887

Table des matières

 

"Linguistique diachronique : grammaticalisation et sémantique du prototype". Langue française, n°130

W. De Mulder et A. Vanderheyden (éds)

© Larousse 2001

ISSN 0023-8368

Table des matières

 

Anaphores pronominales et nominales

W. De Mulder, C. Vet et C. Vetters (éds)

© Rodopi 2001

ISBN 90-420-1267-6

Les études réunies dans ce volume présentent des approches de la relation anaphorique en français qui s'écartent toutes dans une certaine mesure des recherches "traditionnelles”. Elles s'intéressent ainsi aux anaphores indirectes ou non fidèles, plutôt qu'aux anaphores fidèles, analysent le fonctionnement anaphorique d'expressions comme l'un / l'autre, le premier / le second et le même, plutôt que des pronoms et syntagmes nominaux, ou exploitent le comportement anaphorique d'expressions comme en et ça pour mieux comprendre leur nature et leur emploi, plutôt que l'inverse. Elles reflètent ainsi les nouveaux chemins que tente d'emprunter la recherche actuelle sur les anaphores et pourront de ce fait intéresser tous ceux qui s'occupent de l'analyse de la structure sémantique des expressions anaphoriques et référentielles, et qui étudient la façon dont celles-ci participent, en combinaison avec des mécanismes pragmatiques et cognitifs, à la construction de textes et de discours.

Table des matières

 

Le syntagme nominal : syntaxe et sémantique

D. Amiot, W. De Mulder et N. Flaux (éds)

©  Artois Presses Université 2001

ISBN 2-910663-66-3

L'étude du groupe nominal sous ses aspects syntaxiques et sémantiques (pragmatique incluse) est le thème qui rassemble les contributions présentées dans ce volume. Celles-ci portent pour une partie sur le français, pour une autre sur le roumain, pour une autre encore sur la comparaison des deux langues (à quoi s'ajoute une étude relative au roumain/espagnol). C'est sous l'angle de la détermination/quantification et sous celui des contraintes qui pèsent sur lui de l'intérieur, qu'est examiné le fonctionnement du groupe nominal, et cela à partir de modèles théoriques variés, toujours utilisés dans la perspective de résoudre des énigmes ou de mettre à jour de nouveaux problèmes.

 

"Les noms propres: nature et détermination" Lexique, n° 15

D. Van de Velde et N. Flaux (éds)

Septentrion 2000

ISBN 2-907170-08-2

 

Fonctions syntaxiques et rôles sémantiques

D. Amiot, W. De Mulder, N. Flaux et M. Tenchea (éds)

©  Artois Presses Université 1999

ISBN 2-910663-41-8

Les contributions réunies dans ce volume portent sur deux langues apparentées bien qu'assez différentes : le français et le roumain. Elles répondent à des objectifs à la fois théoriques et pédagogiques, toutes rassemblées autour d'un même thème fédérateur : les relations entre fonctions syntaxiques et rôles sémantiques. Ce thème réunit des analyses de prépositions, de constructions verbales et de structures phrastiques, ainsi que des études sur la sous-classification des noms, des adjectifs et des verbes.
Les références théoriques variées, aux modèles structuralistes comme à ceux de la grammaire générative et du cognitivisme, n'excluent pas une convergence marquée du point de vue des choix méthodologiques : attention accordée aux faits distributionnels, mise en corrélation systématique de la forme et du sens, prise en compte des phénomènes contextuels dans la construction des interprétations.
Par la richesse des faits de langue retenus et la confrontation des hypothèses de recherche qu'ils inspirent, ce recueil montre à quel point peut être stimulant le dialogue entre chercheurs venus d'horizons théoriques et géographiques extrêmement variés.

 

"Temps verbaux et relations discursives" Travaux de linguistique, n° 39

W. De Mulder, C. Vet (éds)

1999

ISSN 0082-6049

 

Pour l'enseignement de la grammaire

G. Legrand (éd.)

© CRDP du Nord-Pas de Calais 1998

ISBN 2-8662323-374-3

 

"Prépositions et métaphore" Verbum, tome XX, n° 4

W. De Mulder et N. Flaux (éds)

1998
ISSN 0182-5887

 

"Indéfinis et référence"

Langue française, n° 116

W. De Mulder et N. Flaux (éds)

1997

ISSN 0023-8368

 

Une sélection d'ouvrages publiés par des membres de Grammatica

 

Introduction à la civilisation française et francophone

J. Goes

© SITECH 2005

ISBN 2-7080-0958-3

Décrire la civilisation française et francophone, c'est comme restaurer une cathédrale : quand on en a fait le tour, il faut recommencer… Ce livre reflète par conséquent l'état actuel des lectures, recherches et intérêts de l'auteur. Il est nécessairement incomplet, car nous avons préféré y refléter ce qui nous tient à cœur, plutôt que de faire un panorama complet de la Francophonie. Les notices bibliographiques à chaque fin de chapitre devraient aider le lecteur intéressé à approfondir ses connaissances dans les domaines qui l'intéressent.

 

Une initiation à la didactique du FLE

J. Goes

© SITECH 2004

ISBN 2-7080-0958-3

Depuis 1999, nous assumons la coordination des cours de la licence et de la maîtrise de français langue étrangère (FLE) à l'Université d'Artois. La création, par nos soins, du MASTER Ingénierie de la formation en langue (IFL) - FLE - ce qui fait qu'il s'ajoute une cinquième année aux études de FLE - nous a donné l'idée de regrouper un certain nombre de cours dans le volume que voici. Il contient l'essentiel du cours Initiation à la didactique de la licence-mention FLE - d'où son titre - mais, nous avons cru bon d'y ajouter un nombre limité de cours de l'ancienne maîtrise devenue MASTER 1 ( les méthodes non conventionnelles ) et du nouveau master IFL (FLE) ( le français sur objectifs spécifiques ou FOS). En outre, il contient un guide pour la rédaction du mémoire de MASTER 2 et du rapport de stage (MASTER 1 et MASTER 2) et une bibliographie d'ouvrages récents en matière de FLE. Ainsi, nous espérons avoir rédigé un livre qui pourra accompagner les étudiants pendant leurs trois années d'études en FLE.

 

Les noms en français: esquisse de classement

N. Flaux et D. Van de Velde

© Ophrys 2000

ISBN 2-7080-0958-3

Cet ouvrage présente le lexique nominal comme essentiellement constitué de deux types de noms, noms "véritables" (qui dénotent des choses) et noms "dérivés", formés à partir de verbes ou d'adjectifs ou en tout cas renvoyant à ce à quoi renvoient normalement les verbes et les adjectifs, à savoir des états, des procès, des qualités, etc. Cependant, cette apparente simplicité de structuration a quelque chose de trompeur ; en effet, il existe beaucoup de noms qu'il est difficile de classer dans l'une ou l'autre catégorie et dont le statut même de nom paraît problématique ; c'est la cas par exemple des noms de quantité dont le rôle est très proche de celui des déterminants. En outre, à l'intérieur de chacune des catégories, il est difficile d'identifier des sous-systèmes aux frontières bien définies, car les glissements d'une catégorie à l'autre sont fréquents et soumis à des conditions extrêmement variables.
Le classement que les auteurs proposent est formulé en termes explicitement sémantiques, comme le sont leurs outils descriptifs principaux, les traits (dénombrable, animé, fabriqué, etc.) ; mais la base en est syntaxique, puisque toute assignation d'un nom à une classe déterminée se fait à partir de propriétés syntaxiques qui la distinguent des autres. Ce choix méthodologique permet aux auteurs d'adopter une position claire concernant les limites de la sémantique lexicale comme discipline proprement linguistique.

 

De l'indétermination à la qualification: les indéfinis

L. Bosveld, M. Van Peteghem et D. Van de Velde

©  Artois Presses Université 2000

ISBN 2-910663-51-5

Les trois contributions réunies dans ce livre constituent une tentative pour examiner, à la lumière des recheres récentes, la catégorie traditionnelle des déterminants du nom. Autour des pôles de la détermination et de l'indétermination, de la définitude et de l'indéfinitude, de la qualification et de la quantification, les auteurs proposent de nouveaux regroupements et de nouvelles définitions.

 

L'adjectif. Entre nom et verbe

J. Goes

© Duculot 1999

ISBN 2-8011-1221-6

La plupart des ouvrages spécialisés étudient l'adjectif sans en donner une définition, ou n'en donnent qu'une définition négative : ce ne serait ni un nom, ni un verbe, mais il se situerait quelque part entre les deux.
À partir d'une étude historique sur la naissance de la catégorie adjectif et en se fondant sur l'étude des théories actuelles qui assimilent l'adjectif à une autre partie du discours (nom, verbe, adverbe, déterminant), l'auteur décrit l'originalité de cette partie du discours en français moderne et en donne une définition positive. Pour ce faire, il adopte le cadre des théories du prototype. L'application de celles-ci à une catégorie grammaticale montre que la notion de prototype - meilleur exemplaire et celle de prototype abstrait construit à partir d'une grille de critères ne se recouvrent pas nécessairement.

 

Entre général et particulier: les déterminants

N. Flaux, D. Van de Velde, W. De Mulder

©  Artois Presses Université 1997

ISBN 2-910663-17-5

Il s'agit d'un ouvrage collectif, centré sur le thème de la détermination. Largement débattu depuis les débuts de la grammaire, profondément renouvelé par la logique moderne, il est toujours placé au centre des grands débats linguistiques. L'opération de détermination, qui permet de passer du sens à la référence, de la langue au discours, met en oeuvre, entre autres, deux types d'unités linguistiques : les mots (les déterminants) et les morphèmes (les marques de nombre : le singulier et le pluriel).
Les études réunies s'attachent chacune à éclairer un aspect du fonctionnement de la détermination. N. Flaux s'efforce de répertorier toutes les asymétries qui caractérisent l'emploi des déterminants au regard de l'alternance de nombre singulier/pluriel et proposer quelques hypothèses explicatives. D. Van de Velde remet en cause les thèses les plus répandues sur la généricité des articles et sur la notion d'abstraction, et propose de tenir compte du rôle des figures dans la description de ces déterminants privilégiés. Le travail de W. De Mulder montre les difficultés auxquelles s'exposent les analyses qui occultent trop le sens « indexical » des démonstratifs, et met en place des propositions permettant de mieux tenir compte du fonctionnement de ces unités.

 

L'antériorité temporelle dans la préfixation en français

D. Amiot

© Septentrion 1997

ISBN 2-85939-532-6

Cet ouvrage cherche à mettre en évidence le fonctionnement des préfixes (anté-, avant-, pré- et pro-) qui servent, en français contemporain, à construire des mots qui s'interprètent avec un sens d'antériorité temporelle et propose une réflexion sur les différentes opérations morphologiques (types de bases, contraintes, intégration paradigmatique, etc.) et sémantiques (opérations de repérages, de localisation, structures d'axes, etc.) qui doivent être postulées pour que puisse être construit ce sens d'antériorité temporelle ; le but poursuivi étant de proposer une micro-systématique de cette catégorie de préfixes.

 

Les noms abstraits

N. Flaux, M. Glatigny et D. Samain

© Septentrion 1996

ISBN 2-85939-486-9

Voici le premier travail d'ensemble qui aborde cette question essentielle pour la logique, la linguistique et la traductologie. Les différentes communications permettent d'appréhender les relations complexes qui unissent, dans le nom abstrait, sémantique, syntaxe et morphologie. Elles soulignent en outre l'ancrage historique des théories de l'abstraction, et, plus généralement, l'importance de ce mouvement de la pensée, qui s'abstrait du particulier pour accéder au général.

 

La grammaire (Que sais-je? n°788)

N. Flaux

© PUF 1993

ISBN 2-13-045657

En quoi consiste l'activité du grammairien ? Sur quelles unités travaille-t-il ? Quel est l'objet de sa discipline ? Quelles sont ses méthodes ? Ces questions centrales, aboutissant à définir mais aussi à interroger des notions de compétence et de jugement linguistiques, amènent à préciser ce que signifie « décrire » et « expliquer une langue ». La présentation de quelques problèmes de grammaire du français illustre, en fin d'ouvrage, ce en quoi consistent de tels objectifs pour un grammairien